Attention aux produits sucrés

25,5 kg : c’est la consommation de sucre par habitant et par an aujourd’hui, soit une moyenne de 70 g/jour.

48,2 % : c’est le taux de consommateurs de chocolat parmi les adultes, d’après l’enquête de consommation INCA 2.

100 % : c’est la teneur en glucides simples du sucre blanc.

Les sucres, les chocolats, les confitures, les miels, les bonbons, les pâtisseries, les glaces, les sirops –  ces aliments sont riches en saveur et leur consommation est associée au plaisir. Leur point commun nutritionnel est leur saveur sucrée liée à l’apport en glucides simples. Certains contiennent également des graisses.

 

Le sucre est composé à 100 % de glucides et n’apporte pas de vitamines ni de minéraux. On dit qu’il apporte des «calories vides». Le sucre blanc et le sucre roux ont pratiquement les mêmes valeurs nutritionnelles.

Les glucides constituent la principale source d’énergie de l’organisme (1 g = 4 kcal). Ils sont indispensables à son bon fonctionnement, en particulier celui du cerveau. On distingue deux types de glucides :

  • les glucides simples : (le glucose, le fructose, le saccharose, le lactose)
  • les glucides complexes : (les pâtes, le riz, le pain, les légumes secs)

 

On distingue parmi eux : les glucides simples ajoutés correspondant aux sucres ajoutés lors de la fabrication ou de la préparation des aliments, par opposition aux glucides simples naturellement présents tels que le lactose du lait ou le fructose des fruits.

Les Apports Nutritionnels Conseillés ou ANC préconisent un apport de glucides totaux de 50 à 55 % de l’apport énergétique total. Cependant, le conseil traditionnel est de limiter les sucres et les produits sucrés à moins de 10 % de l’apport énergétique.

  • Pour un homme ayant un apport calorique de l’ordre de 2700 kcal, l’apport de glucides simples sous forme de sucre et de produits sucrés devrait être au plus de 70 g par jour.
  • Pour une femme ayant un apport calorique de l’ordre de 2000 kcal, l’apport de glucides simples sous forme de sucre et de produits sucrés devrait être au plus de 50 g par jour.

Un des objectifs du PNNS, (Programme National Nutrition Santé), porte spécifiquement sur les glucides simples. L’objectif était de réduire de 25 % sur
5 ans, la consommation actuelle de glucides simples. Cet objectif doit porter sur les glucides simples ajoutés (sodas, confiseries, chocolats, pâtisseries, desserts sucrés…) et non sur les glucides simples «naturellement présents» apportés par les produits laitiers non sucrés ou les fruits et les légumes.

 

 

 

 

 

 

La majorité des produits sucrés ont une faible densité nutritionnelle, c’est à dire qu’ils apportent de l’énergie mais peu de vitamines et de minéraux. Il est recommandé de limiter leur consommation. Limiter tout particulièrement la consommation de boissons sucrées et celles des aliments gras et sucrés à la fois comme les pâtisseries, les crèmes dessert, le chocolat, les glaces.

Les conseils de l’expert : 1 tablette à 10h & 1 tablette à 16h

Pin It on Pinterest

Share This